A CONSULTER SUR PLACE

LIVRES DISPONIBLES A CONSULTER SUR PLACE AUTEUR TITRE SELLIER HISTOIRE DU CAMP DE DORA anglais allemand J.MICHEL DE L’ENFER AUX ETOILES Y. LE MANER IMAGES DE DORA M. DUTILLIEUX LE CAMP DES ARMES SECRETES L. HUNT L’AFFAIRE PAPERCLIP J.MIALET LE DEPORTE L. BRONCHART OUVRIER ET SOLDAT A. POINTOIZEAU DORA-LA-MORT L. DELARBRE DESSEIN H. CLOGENSON + MEMORIAL DES FR. NON JUIFS P. LE GOUPIL DEPORTES A AUSCHWITZ M. DE LA PINTIERE REPRODUCTION DE 35 LAVIS DORA LA MANGEUSE D’HOMMES COMPTE RENDU COLLOQUE DORA LIVRE D’ANDRE SELLIER DOSSIER DORA, ELLRICH-HARZUNGEN-K° LIVRET DORA, LE CIMETIERE DES FR. UN CRIMINEL DE GUERRE HEROS DE L’ESPACE BEON YVES RETOUR A LA VIE MANFRED BORNEMANN ELLRICH 1944-1945

de l enfer à la lune

Avec « De l’enfer à la lune », créé à la Rochelle par Patrick Collet du théâtre de l’Utopie, l’auteur Jean-Pierre Thiercelin tente une approche, accessible aux jeunes générations, de l’univers concentrationnaire       « Une pièce de théâtre sur le camp de Dora ? Tabou !          Aucun autre lieu, aucun autre espace, aucun autre temps ne peut rendre compte de cette tragédie si spécifique et si absolue sans risquer le détournement et l’édulcoration même involontaires. Si précieux sont les survivants et leurs paroles, quelle que soit l’exactitude de leurs souvenirs : ne pas toucher. Il aura déjà été si difficile de recueillir des paroles… L’horreur est si forte qu’elle en devient presque sacrée. Il est difficile d’en sortir. Et pourtant. Pourtant, pour que vivent ces paroles et les âmes au-delà de la mort, il faut les évoquer. Le temps est venu d’être « témoin des témoins », comme disent Primo Levi, D. Brodsky et … lire plus

Marie-Claude

     hommage à l’engagement féminin et à la vie! Un spectacle empreint de tendresse, d’humanité, d’humour et d’espoir !     Avec un discours sans ambigüité contre le danger Hitler, le magazine VU a été le premier magazine français à parler et montrer des camps de concentration (Dachau et Oranienburg) dans son numéro du 3 mai 1933, la photographe n’étant autre que…Marie-Claude Vogel, fille de Lucien, patron de Vogue, ayant grandi dans les beaux quartiers, Marie-Claude  épouse à 25 ans le rédacteur en chef de L’Humanité Paul Vaillant-Couturier . Reporter-photographe, elle est la première, en 1933, à montrer au monde les camps de concentration allemands, puis immortalise les batailles de la guerre d’Espagne. Dans Paris occupé, elle côtoie Pierre Villon, responsable du Conseil national de la Résistance, qui deviendra son second mari. En 1942, elle est arrêtée, déportée à Auschwitz puis à Ravensbrück. Témoin de l’horreur nazie au procès de Nuremberg … lire plus

Rostrenen accueille « Nos champs de solitude »

Rostrenen. accueille du 10 mars au 10 avril 2015 l’exposition de la Commission Dora Ellrich  » Nos Champs de Solitude«      L’exposition est accueillis pendant un mois au  Centre multimédia Emile Radenac de Rostrenen. Le projet de cette exposition et du livre éponyme  mêlant photographies et écritures est né d’une aventure humaine. En avril 2010, pour le 65e anniversaire de la libération des camps et à l’occasion du colloque international «Dora après 1945», au Mémorial de Dora-Mittelbau, en Allemagne, les auteurs se sont rendus, à l’invitation de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, dans les camps de Buchenwald, de Dora-Mittelbau et d’Ellrich. Ces rencontres avec des déportés, historiens, universitaires, chercheurs, témoins directs ou indirects, ont contribué grandement à l’élaboration puis à la réalisation d’un travail d’écriture autour des photographies de Philippe Alkemade. Sous forme d’impressions, ce livre crée un dialogue entre les photographies et les écrits et retrace ainsi … lire plus

DYEVRE Pierre

  Né le      12/02/1925 à        Brest (29)         Pseudonyme : Profession : étudiant Situation familiale : célibataire Domicile : Réseau maquis :  Arrêté le :  Prisons : Il est dans le convoi parti de    Pantin le 15 août 1944    pour Buchenwald où il a le matricule 76845   parcours : Témoignage : média : honneurs : Sources : Journal Officiel : parcours : Il est transféré à Dora puis à Ellrich Selon le témoignage de Jacques Brun il décéde le 28 décembre 1944 à Ellrich   Témoignage : Dyevre Pierre avait 9 frères et sœurs Son frère Jean lieutenant d’infanterie coloniale est tombé en novembre 1944 à la tête de sa section, au début de la campagne d’Alsace à Ecurcey dans le Doubs. deux  sont connus comme officiers de Marine, l’un entré au service en 1939, l’autre en 1951.     média :   honneurs : Le nom de Pierre Dyevre est gravé sur le monument de la commune de Binic (Côtes d’Armor)   Sources : archives … lire plus

Cognet Christophe: parce que j’étais peintre

  Il aura fallu dix ans à Christophe Cognet,  pour réaliser Parce que j’étais peintre. Dix années d’un travail ardu et ardent pour livrer ce témoignage exceptionnel sur un art façonné dans l’enceinte des camps nazis. Si Parce que j’étais peintre est bien le premier long-métrage de Christophe Cognet, il ne s’agit pas de son premier travail de mémoire sur les artistes ayant survécus aux camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale. Il a déjà consacré au sujet deux courts datant de 2004 et 2005     Les prisonniers n’étant pas autorisés à dessiner, c’est clandestinement qu’ils ont réalisé la plupart de ces  œuvres .Les artistes qui ont survécu racontent à Christophe Cognet comment ils prélevaient des gaines de tuyaux ou du papier brun d’emballage, pour s’en servir comme supports pour leurs dessins. Au moyen de ces matériaux rudimentaires, ils ont entrepris – comme pour mieux le conjurer –, … lire plus

MAUPOINT Jean

  Né le                   24.09.1907  à Luçon (85) Pseudonyme : Profession : Lynotipiste – artiste de music hall Situation familiale : Domicile : 13 rue du Pérou Clermont Ferrand Réseau maquis :  Arrêté le :  Prisons : Il est dans le convoi parti de    Compiègne le 16 AVRIL 1943    pour Mauthausen où il a le matricule 26907.   parcours : Témoignage : média : honneurs : Sources : Journal Officiel : parcours : Il est trasféré au kommando de Wiener-Neustadtpuis après un passage à Buchenwald, il rejoindra le camp de Dora. Dans ce camp il sera choisi pour un reportage réalisé par Walter Frentz, photographe attitré de Hitler. libéré le 11 avril à Dora par les américains, très affaiblis, il s éteint à l’Hôtel‐Dieu de Clermont‐Ferrand le 21 août 1945 à l’âge de 38 ans Témoignage : Jean Maupoint s’installe à Clermont Ferrand en février 1932. En 1937 il crée la chanson satirique de la « Tiretaine » cours d’eau qui traverse Clermont ferrand. La chanson est amusante mais, à bien l’écouter, ….. Moi quand … lire plus