Gleiwitz , Kommando d’ Auschwitz

Entre 1942 et 1944, les responsables SS d’Auschwitz construisirent 39 camps secondaires Les prisonniers de ces kommandos étaient sélectionnés régulièrement. Si les SS les jugeaient trop malades ou trop faibles pour continuer à travailler, ils étaient transférés à Auschwitz-Birkenau et assasinés. Gleiwitz I Le camp est ouvert en mars 1944 Les commandants du camp sont les SS-Hauptscharführer Otto Moll, SS-Oberscharführer Friedrich Jansen, SS-Oberscharführer Richard Stolten Les prisonniers répare du matériel ferroviaire.  Lors de l’évacuation le camp comptait 1336 prisonniers , l’employeur était la RAW (Reichsbahnausbesserungswerk ) Le camp est évacué  le 18 janvier 1945 Gleiwitz II Le camp est ouvert en mai 1944 371 femmes détenues produisent du goudron de houille selon l’effectif  du 30 Décembre, 1944 A l’effectif du 17 janvier 1945 sont affecté réparation et l’entretien des machines, à l’expansion de l’usine de  la société Deutsche Gasrusswerke  740 prisonniers hommes Le kommando est évacué le 18 Janvier 1945. Gleiwitz III Le camp … lire plus

Ostier Antonin

Né le  08.06.1920  à   Lyon (69) Profession : gardien de la paix Situation familiale :  Domicile : Organisation, réseau, maquis :  Arrêté le : 14 avril 1944  à  Prisons et camps d’internement: St Paul Il est dans le convoi parti de Lyon le 29 juin 1944 et arrivé au KL Dachau le 2 juillet 1944  où il a le matricule 76030 . son parcours Journal Officiel Média Source son parcours Le 24 novembre 1944, 1014 déportés du camp de Dachau sont sélectionnés pour le camp  d’Auschwitz. Parmi eux, 863 Français dont Antonin Ostier. Ce convoi est  connu sous le nom de « Convoi des Vosgiens ». En effet 419 déportés de ce convoi sont originaires des Vosges ou y ont été arrêtés. Environ 24%  déportés de ce convoi reviendra en France. Témoignage de Henry Clogenson  » Nous embarquons à bord de wagons de marchandises , entassés à droite et à gauche des portes, les posten se réservant le milieu du wagon … lire plus

Exposition les dessins de Camille Deletang et le journal du Docteur Roux

Une famille de Celle a   remis  au Mémorial de Mittelbau-Dora  une découverte unique: Il s’agit d’un journal  du médecin français Dr Armand Roux (1886-1960), et environ 150  dessins dont 130 portraits de prisonniers réalisé par le colonel  Camille  DELETANG (1886-1969). Au début du mois d’avril Camille Delétang est évacué sur Bergen Belsen. Il craint à ce moment de ne pas survivre et donne ses dessins au Dr Armand Roux . Celui-ci  mit les dessins ainsi que des documents de l’hôpital et son journal du camp dans un portefeuille qu’il avait avec lui, dans le train qui fut bombardé le 8 Avril 1945 près de Celle. Après ce raid aérien sur  Celle , la SS et la population locale pourchassèrent les prisonniers en fuite et au moins 170 déportés furent assassinés. Dans ce chaos  le dossier fut  perdus, …. pendant  67 ans. …Ce que personne ne savait: Une femme  les a trouvé … lire plus

Parce que j ‘étais peintre un film de C Cognet

Parce que j'étais peintre

                              Les œuvres d’art sont fréquemment convoquées dans les films historiques pour leur valeur illustrative, figurative. Mais la question de leur provenance ou de leur auteur, leurs qualités intrinsèques en tant qu’objet sont souvent reléguées au second plan. Or au fil des séquences, Parce que j’étais peintre nous les fait découvrir dans toutes leurs dimensions : aussi bien ce qu’elles figurent que leur matérialité. Proposant ainsi une véritable expérience sensible car ces œuvres sont aussi un grain, un toucher, un bruit…c’est ce qu’on nomme en esthétique «  la double réalité de l’image » la réalité de la matière de l’image (celle de notre monde à nous qui la regardons) et celle de ce qu’elle représente (le monde représenté auquel nous n’avons pas accès physiquement). L’hypothèse dont nous fait part le cinéaste est que si ces œuvres témoignent de … lire plus

Joseph d’Astorg

d’ASTORG Joseph, Marie, Bernard Pseudonyme : CONSTANTIN Né le 9 octobre 1892 à Paris Profession : officier de cavalerie (Saint Cyr, promotion de la Croix du Drapeau – 1913-1914) Arrêté le : 17-11-43 Prisons : Il est interné à Evreux, puis à Rouen (le 19 novembre 1943) et à Compiègne le 17 janvier 1944 Il est dans le convoi parti de Compiègne le 27 janvier 1944 pour Buchenwald où il  reçoit le matricule 43645. son parcours Témoignage honneurs Sources Journal Officiel son parcours Il est transféré à Dora le 13 mars 1944. Du 26 au  27 mars 44, il fait partie du 3e « convoi des 1000 » malades transférés à Bergen-Belsen. Il est déclaré décédé le 07.04.1944 à Bergen Belsen   Témoignage Au cours de la campagne 1939-40, il commande le Groupe de Découverte  du  1er régiment d’automitrailleuses de reconnaissance pendant les opérations de Belgique (10 – 22 mai 1940) puis commande le Régiment de Découverte (1er R.A.M.) de … lire plus

« Jugend für Dora » (JFD)

Présentation « Jugend für Dora » (JFD) est une petite association d’étudiants et de jeunes adultes de la région de Nordhausen. Elle a vu le jour pendant le 50ème anniversaire en 1995 à DORA : grâce au soutien et à l’attachement des anciens déportés, l’un d’entre eux ce jour-là a scellé le projet avec une jeune fille d’Ellrich, Dorothéa August. La création Activités média La création  18 juin, date symbole de l’année 1990     Cette même année, le Présidents Français François Mitterand avait décidé d’inviter à l’Elysée les représentants des Comités Internationaux des Camps de Concentration.    Ils sétaient constitués peu après la fin de la guerre pour les Camps Auschwitz, Buria-Monovetz, Buchenwald, Dachau, Mauthausen, Nerrengamme, Natzweiler-Struthof, Ravensbrück, Sachenhausen.    Il n’y en avait pas pour les camps de Doran Elrrich, Harjungen et d’autre Kommandos.    Avec l’accord de Jean Mialet, du belge Albert Van Haye, du hollandais Albert Van Dijk, Jacques … lire plus

ARIBAUD Paul

Né le  11.04.1922  à  Versailles (78) Profession : Situation familiale : Célibataire Domicile : Organisation, réseau, maquis : FAFL Arrêté le : 8 juillet  1944 à Paris Prisons et camps d’internement: Fresnes Il est dans le convoi parti de Pantin le    15 août 1944 pour Buchenwald  où il a le matricule 77308 . Il est transféré à Dora puis à Ellrich où il décède le  20 janvier 1945.   Témoignage Sources Média Témoignage Article paru dans le bulletin  le « Doralien »  de janvier 2011 (Tous droits réservés) ARIBAUD  Paul UN RESISTANT, UNE VIE BRISEE Par   Mr DUCHEMIN Gérard,    neveu de Paul ARIBAUD Paul est  né le 11 avril 1922 à VERSAILLES. Très tôt, son grand-père, gérant des cycles « automoto  » de Versailles, éveille en lui sa future passion pour la mécanique et l’aviation. C’est ainsi que dès 1938 il s’inscrit à l’Aéro-Club d’Ille de France, désirant , plus tard, devenir pilote. C’est également à cette époque qu’il découvre la musique Swing … lire plus

Günzerode

Les détenus qui travaillent  à Günzerode, à 8 km du camp de Dora, font partie de la SS Baubrigade 4, rattacée  à Ellrich-Théâtre. Ils doivent construire une voie ferrée  reliant Nordhausen à Kassel. Denis Guillon a décrit le camp de Günzerode   : «C’est une grande bergerie désaffectée est réquisitionné qui nous abrite. Nous sommes là à peu près un millier d’hommes, parqués comme des bêtes. Des  châlits à cinq niveaux emplissent entièrement le premier étage. En bas aussi, une grande partie de la place est transformée en dortoir à cinq étages. ..» «Nous sommes placés derrière les bâtiments importants d’une belle ferme. On entoure ce petit compte de photos et de barbelés, un mirador à chaque coin, de grosses lampes au sommet de chaque poteau. Un poste de garde à l’entrée. Une maison située hors des barbelés permet le logement des sentinelles. Des familles entières défilent devant les barbelés et nos … lire plus

Artern

Camp extérieur dans l’entreprise Gollnow u. Sohn nom de camouflage : Firma Geyer u. Sohn  nom de camouflage SS : Adorf, Rebstock neu Créé le 20 novembre 1944,   Ce Kommando, situé près de Sangerhausen, est installé  pour recevoir le Kommando de Dernau qui vient d’être évacué . Il reprend la production de matériels électriques destinés aux V1.   Les détenus font tout d’abord  des travaux de construction et de transport et aménagent les lieux de production, puis fabriquent des d’équipements électrique pour des pièces au sol des V2. Le camp extérieur Artern, faisant tout d’abord partie du camp de concentration de Buchenwald. Il fut placé fin décembre 1944 avec 254 prisonniers sous les ordres du camp de concentration du complexe concentrationnaire de la Mittelbau.