livre: « Témoins et témoignages », livre du colloque de décembre 2012 par la FMD

TÉMOINS ET TÉMOIGNAGES Figures et objets dans l’histoire du XXème siècle Charles Heimberg, Frédéric Rousseau, Yannis Thanassekos Sous la direction de : Charles Heimberg, Frédéric Rousseau et Yannis Thanassekos . Edition l’Harmattan Chemins de la Mémoire Ce travail collectif se propose d’explorer la place et le rôle du témoin et du témoignage dans les domaines de l’éducation, de la recherche historique, de l’historiographie et de la construction d’une mémoire sociale. Désirant mettre un terme à la controverse entre historiens et mémorialistes, cet ouvrage reconsidère leur importance dans le travail scientifique et le récit historique. Les disciplines rassemblées dans ce livre attestent que la figure du témoin et l’usage du témoignage s’imposent dans toutes les couches de la société et de l’espace public.   Témoins et témoignages Figures et objets dans l’histoire du XXe siècle Textes rassemblés et présentés par Arnaud Boulligny Chemins de la Mémoire – Série XXe siècle TABLE DES MATIÈRES Introduction:  Frédéric … suite

BOUDON Paul

Né le         17/11/1907 à  Brioude (43)          Pseudonyme : Profession :Vétérinaire Situation familiale :marié – 2 enfants (nés en 1936 et 1939) Domicile : Réseau maquis :  Arrêté le : 22 septembre 1942  Prisons :Pré Pigeon d’Angers , Compiègne Royalieu (matricule 14 382) Il est dans le convoi parti de Compiègne  le 16 septembre 1943 pour Buchenwald où il a le matricule 21049   parcours : Témoignage : média : honneurs : Sources : Journal Officiel : parcours : Il est transféré à Dora Il est évacué à Ravensbrück Il est libéré le 30/04/1945 Après son retour il aura deux autres enfants. Il reprendra ses activités professionnelle et deviendra : – Maire de  Noyant sous étiquette UNR de 1953 à 1965 – Conseiller Général canton  Noyant  de 1945 à 1970 – Député  du Maine-et-Loire –  du 22 /04/1971 – au  2/4/1978 Il  décéde le     20 novembre 1988 à la Fléche (72)   Témoignage : média :   honneurs : Sources : archives familiales … suite

Peenemunde cérémonie d’octobre

Nous en appelons à vous pour intervenir auprès du Land et de la municipalité de Peenemünde afin  que la plaque inaugurée en 2014 ne soit pas déposer. Pour  que le chemin de mémoire proposé par l’association Kulturforum   puisse être entrepris en toute sérénité et concrétiser ainsi le travail de mémoire des habitants de l’île d’Usedom.   Le 13 octobre 2015, nous fleurirons et nous nous recueillerons devant la stèle inaugurée l’année dernière et rappelant le convoi du 13 octobre 1943. Au milieu de 1943, pour pallier à la pénurie de main- d’œuvre civile allemande, la SS envois des détenus de Buchenwald, et en particulier des déportés français arrivés le 27 juin, et immatriculés dans la série des « 14000 » à Peenemünde. Ils ont été amenés au camp dit de Karlshagen le 11 juillet pour travailler sur les armes de représailles des nazi les V1 et les V2. Toute  activité est brutalement interrompue dans … suite

DE SESMAISONS Jean

Né le           01/06/1924    à    Touvois (44) Pseudonyme : Bottin Profession : St Cyrien, militaire Situation familiale : Célibataire Domicile : Réseau maquis :  Arrêté le : 8 février 1944,  Prisons :  Fresnes Cellule 253; Il est dans le convoi parti de  Compiègne  le 12 mai 1944    pour Buchenwald où il a le matricule 49415   parcours : Témoignage : média : honneurs : Sources : Journal Officiel : parcours : après un bref  passage à Dora  Jean de Sesmaisons est dans un transport pour Harzungen. Devant l’avance des troupe alliées il est évacué le 4 avril à pied, il s’évade , le 12 il rencontre les troupes américaine et est rapatrié en avion au Bourget le 24 avril Après le passage obligé au Lutétia et quelques mois de repos il reprends du service Il choisit la légion étrangère Il décède le 5 janvier 1948  à Ninh Hoa – Vietnam Témoignage : Texte de François de Sesmaison, Frére de Jean ( 2010) ( tous droits réservés)   Jean … suite

Dictionnaire biographique des déportés de France à Dora et dans ses Kommandos

la Coupole dispose  de son propre centre de ressources et de documentaon. Le lieu a été pensé à l’image d’un centre d’archives pourvu des instruments de recherche et de consultation les plus modernes. Une salle de lecture comptant 18 places accueille les particuliers, les universitaires ou les scolaires. En plus d’une bibliothèque parparticulièrement riche consacrée aux deux guerres mondiales, à la science et à la conquête spatiale, le centre propose un grand nombre de possibilités pour les enseignants. Il permet de préparer, dans les meilleures conditions, des thématiques développées en classe ou dans le cadre du Concours Nationnal de la Résistance et de la Déportaon. Les archives de l’amicale Dora Ellrich y ont été déposé. Laurent Thierry , le nouvel historien de la Coupole a travaillé avec André Sellier pour le livre mémorial et sur les déportés du Nord Pas de Calais. Les archives que nous avons déposées ont été … suite

« matricule » – un web documentaire

  Fabrice Jazbinsek, journaliste web au Républicain Lorrain, est le petit fils de Joseph Jazbinsek, il a réalisé un web-documentaire sur la déportation lors de la Seconde Guerre mondiale de son grand père et de son ami Eugène Laurent. Tous les deux ont connu les camp de Peenemünde et Dora.   S’appuyant sur plusieurs témoignages, le projet revient sur l’histoire de ces deux rescapés et aborde la question de la transmission de la mémoire.  Fabrice Jazbinsek : « Tous deux, en particulier Joseph, ont encore en mémoire, soixante-dix ans après, des petits détails comme le muguet dans la forêt de Compiègne, qu’il a aperçu avant d’arriver à Royallieu, le premier camp dans lequel il a été déporté. « Ce sont des images mentales. Quand tu n’as plus rien, que tu es enfermé dans le noir, il ne te reste que ces images. » Ils se souviennent aussi des nombreux matricules, de quatre … suite

Marie-Claude

     hommage à l’engagement féminin et à la vie! Un spectacle empreint de tendresse, d’humanité, d’humour et d’espoir !     Avec un discours sans ambigüité contre le danger Hitler, le magazine VU a été le premier magazine français à parler et montrer des camps de concentration (Dachau et Oranienburg) dans son numéro du 3 mai 1933, la photographe n’étant autre que…Marie-Claude Vogel, fille de Lucien, patron de Vogue, ayant grandi dans les beaux quartiers, Marie-Claude  épouse à 25 ans le rédacteur en chef de L’Humanité Paul Vaillant-Couturier . Reporter-photographe, elle est la première, en 1933, à montrer au monde les camps de concentration allemands, puis immortalise les batailles de la guerre d’Espagne. Dans Paris occupé, elle côtoie Pierre Villon, responsable du Conseil national de la Résistance, qui deviendra son second mari. En 1942, elle est arrêtée, déportée à Auschwitz puis à Ravensbrück. Témoin de l’horreur nazie au procès de Nuremberg … suite