LAURENT Eugène

Né le           18/11/1921 à St-Prix (03) Pseudonyme :  Profession : Ouvrier boulanger Situation familiale :  célibataire Domicile : les Etourneaux à Saint-Gérand-le-Puy Réseau maquis : Mouvements Unis de Résistance (MUR) depuis janvier 1943  Le 8 mars 1943 convoqué  pour le STO, LAURENT Eugène refuse de signer. En tant qu’ouvrier boulanger travaillant de nuit LAURENT Eugène refuse également d’aller creuser des tranchées antichars au terrain d’aviation de Périgny. Arrêté le :  le 10 mars 1943 à Lapalisse Prisons :  la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03). LAURENT Eugène est transféré le 27 mai à Compiègne LAURENT Eugène est dans le convoi parti de Compiègne  le 25 juin  pour Buchenwald où il a le matricule 14537   parcours : Témoignage : média : honneurs : Sources : Journal Officiel : parcours : LAURENT Eugène est envoyé à Peenemünde, où il a  le matricule N° 4789 Le 18 août 1943, la R.A.F. bombarde l’usine- camp Le 13 octobre 1943 LAURENT Eugène retourne à Buchenwald où il … suite

L

Rédaction des biographies des détenus en cours.  Pour lire les notices biographiques rédigées , cliquer sur les noms en rouge. Certaines biographies sont accompagnées de photos fournies par la famille du déporté , tous les droits de reproductions sont soumis à autorisation. Les notices biographiques de ce site doivent être considérée comme des documents provisoire. Toute personne peut faire rectifier,compléter,actualiser, les informations de ces fiches biographiques si elles y ont décelées des erreurs, des inexactitudes  avec les informations dont elle dispose en indiquant et justifiant les sources. La Commission Dora- Ellrich de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation reste la seule décisionnaire des modifications a apporté aux fiches biographiques. Précision:   Ce site est le reflet des fiches biographiques constituées après la libération par l’amicale Dora-Ellrich. Des différences de date et de lieux de décès avec celle inscrite sur les actes d’état civil en France peuvent apparaître. Dans les années qui … suite