Compiègne

« A COMPIEGNE  » de Jean Maupoint , chansonnier déporté à Dora chanté par margot.     La caserne de Royallieu de Compiègne a été construite en 1913 et regroupait 25 bâtiments sur une surface de 16 hectares. De 1941 à 1944, la caserne de Compiègne Royallieu fut utilisée par l’armée allemande. Le camp de Royallieu a joué un rôle central dans la politique allemande d’occupation. Si les internés sont majoritairement des politiques et des résistants, pour beaucoup communistes, qui sont tous en transit, en provenance de l’ensemble des prisons de France et à destination des camps nazis, il y a également des internés civils (Russes, Américains, entre autres) et des juifs. Camps de transit en France, près de 50 000 personnes y ont été acheminées.   La plupart sont déportés, soumis au travail forcé et aux mauvais traitements, près de la moitié décède pendant le transport ou dans les camps dont ceux de Dora et d’Ellrich. Deux tunnels … suite

Franz Stöfel

(Franz Xaver Stöfel/Starfl/Stärfel) Franz Stofel, est né le 5 Octobre 1915 à Hainburg en Allemagne. Il s’engage en 1934 dans la Reichswehr et rejoint la SS dés 1936. Il est formé au camp de concentration de Dachau et entre dans l’unité SS tête de mort. En mars 1939 et jusqu’en janvier 1944 il dirige les komandos de travail à Dachau. Il est transféré en janvier dans le complexe de la Mittelwerk courant janvier et deviens commandant du kommando de Kleinbodungen. Ce camp avait un effectif d’environ 600 détenus. Devant l’avance des armées alliées il doit sur ordre évacuer le camp le 4 avril. Il prends la décision d’évacuer les prisonniers à pied jusqu’a Bergen Belsen. Les détenus épuisés, ne pouvant suivre le rythme de marche (environ 30 km/jour) sont abattus sur place. ce sont les marches de la mort. Les rescapés arrivent le 11 avril à Bergen Belsen. Le 15 avril 1945 les troupes britanniques découvrent le … suite

Lien

Les liens traitant de la déportation ci dessous vous sont proposés mais n’engage pas la responsabilité de la commission Dora Ellrich quand à leur contenu     Nos liens partenaires : * Fondation pour la Mémoire de la Déportation * Banque de données multimédia de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation * le blog de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation * Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation * Mémorial Mittelbau Dora * Le livre des morts du camp de concentration Mittelbau Dora * La Coupole , centre d histoire * Jügend für Dora * Fondation de la Résistance * Fondation Charles de Gaulle * Fondation de la France libre * Fondation pour la mémoire de la Shoah * Fondation Maréchal Delattre    * Archives nationales    * Institut d’histoire du temps présent (IHTP) * Service historique de la Défense * Centre de Conservation … suite

Ellrich 1944-1945

 L’historien Jens-Christian Wagner  a écrit un ouvrage sur la chronologie de la nébuleuse nazie Mittelbau-Dora L’histoire du camp d’Ellrich, retrace la vie et la mort des détenus, mais aussi des gardiens, simples soldats de la Luftwaffe ou tortionnaires SS  Ellrich, créé en 1944, est l’un de ces camps injustement oubliés où les conditions de survie est des plus précaires, conjuguées au travail harassant et à la désorganisation des derniers mois de la guerre, la mortalité est très importante. Le rideau de fer coupa en deux le camp d’Ellrich. La frontière entre les deux Allemagnes passait au milieu de ce que fut l’Appellplatz.      Ellrich 1944-1945, Camps de la mort lente dans la nébuleuse concentrationnaire nazie,  est un ouvrage incontournable. Il y a de nombreuses références complétées de nombreux documents inèdits, de photographies d’époque,  de fresques et de témoignages. Ce ouvrage a été édité par Tirésias collection  Ces oubliés de l’histoire en … suite