Exposition les dessins de Camille Deletang et le journal du Docteur Roux

Une famille de Celle a   remis  au Mémorial de Mittelbau-Dora  une découverte unique: Il s’agit d’un journal  du médecin français Dr Armand Roux (1886-1960), et environ 150  dessins dont 130 portraits de prisonniers réalisé par le colonel  Camille  DELETANG (1886-1969). Au début du mois d’avril Camille Delétang est évacué sur Bergen Belsen. Il craint à ce moment de ne pas survivre et donne ses dessins au Dr Armand Roux . Celui-ci  mit les dessins ainsi que des documents de l’hôpital et son journal du camp dans un portefeuille qu’il avait avec lui, dans le train qui fut bombardé le 8 Avril 1945 près de Celle. Après ce raid aérien sur  Celle , la SS et la population locale pourchassèrent les prisonniers en fuite et au moins 170 déportés furent assassinés. Dans ce chaos  le dossier fut  perdus, …. pendant  67 ans. …Ce que personne ne savait: Une femme  les a trouvé … suite

Parce que j ‘étais peintre

                    Les œuvres d’art sont fréquemment convoquées dans les films historiques pour leur valeur illustrative, figurative. Mais la question de leur provenance ou de leur auteur, leurs qualités intrinsèques en tant qu’objet sont souvent reléguées au second plan. Or au fil des séquences, Parce que j’étais peintre nous les fait découvrir dans toutes leurs dimensions : aussi bien ce qu’elles figurent que leur matérialité. Proposant ainsi une véritable expérience sensible car ces œuvres sont aussi un grain, un toucher, un bruit…c’est ce qu’on nomme en esthétique «  la double réalité de l’image » la réalité de la matière de l’image (celle de notre monde à nous qui la regardons) et celle de ce qu’elle représente (le monde représenté auquel nous n’avons pas accès physiquement). L’hypothèse dont nous fait part le cinéaste est que si ces œuvres témoignent de quelque chose, c’est d’abord en … suite

« Jugend für Dora » (JFD)

Présentation « Jugend für Dora » (JFD) est une petite association d’étudiants et de jeunes adultes de la région de Nordhausen. Elle a vu le jour pendant le 50ème anniversaire en 1995 à DORA : grâce au soutien et à l’attachement des anciens déportés, l’un d’entre eux ce jour-là a scellé le projet avec une jeune fille d’Ellrich, Dorothéa August. La création Activités média La création   18 juin, date symbole de l’année 1990 Cette année là, le Président François Mitterand avait décidé d’inviter à l’Elysée les représentants des Comités Internationaux des Camps de Concentration. Les Comités s’étaient constitués peu après la fin de la guerre pour les camps Auschwitz, Buna-Monovitz, Buchenwald, Dachau, Mauthausen, Neuengamme, Natzwiller-Struthof, Ravensbrück, Sachsenhausen. Il n’y en avait pas pour les camps de Dora, Ellrich, Harzungen et autres Kommandos. Avec l’accord de Jean Mialet, du belge Albert Van Haye, du hollandais Albert Van Dijk, je rédigeai et déposai les statuts … suite

La coupole St Omer

Située sur le territoire de la commune d’Helfaut, à 5 km de la ville de Saint-Omer (Pas-de-Calais, France), La Coupole est un  vestiges de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un édifice  spéciales construit   en 1943-1944, pour permettre l’envoi  des bombes volantes V1  et des fusées A4/V2, destinés à frapper l’Angleterre. Sa construction a duré 10 mois et a mobilisé d’importants moyens techniques et humains supervisé par l’Organisation Todt. La coupole de béton, installée au sommet d’un plateau et destinée à protéger le chantier souterrain puis la salle de préparation au tir des fusées  fut achevée en janvier 1944. Des bombardements massifs  frappèrent le site, de janvier à juillet 1944. Ils bouleversèrent fréquemment les accès au chantier, retardant ainsi considérablement les travaux.En revanche, la coupole proprement dite, forte de ses 5,5 mètres d’épaisseur de béton armé, ne fut pas ébranlée. Ce fut la percée des troupes anglo-américaines en Normandie, à la fin … suite