Buchenwald

Le camp de Buchenwald est situé sur la colline de l’Ettersberg, à proximité de Weimar, chef-lieu régional de la Thuringe en Allemagne. Le camp est construit sur une superficie d’environ 60 hectares. La création du camp de Buchenwald, prévu initialement pour 8000 détenus est décidée en 1936. Au départ, le camp porte le nom d’Ettersberg (colline sur laquelle il est érigé), puis il s’appelle KL Buchenwald (Konzentrazionslager = camp de concentration). nom qui apparaît pour la première fois dans la correspondance officielle le 29 juillet 1937. 1937 : Le premier détachement de haftling, venant d’Oranienburg- Sachsenhausen4 arrive le 16 juillet 1937 sur l’Ettersberg. Il se compose de 149 « triangles verts ». Le 20 juillet l’effectif se renforce avec soixante-dix détenus de Sachsenburg (situé près de Chemnitz). Les Haftling doivent défricher la forêt pour ériger les premiers baraquements. Les SS décident d’épargner un arbre situé au centre du camp, le … suite

nos champs de solitude exposé à Peenemünde

  L’exposition nos champs de solitude  est depuis le 18 juin et jusqu’au 7 septembre 2014 au musée de Peenemünde. Grace au soutien du directeur du mémorial de Dora Jens Wagner,  l’exposition après avoir été exposé au Mémorial de Dora pendant l’année 2013 a été l’occasion de rencontres avec des lycéens à Göttingen et aujourd’hui d’une présentation dans un autre lieu de mémoire et de souffrance, Peenemünde. En effet, une usine de montage des V1 et de V2 y avait été établie. Au milieu de 1943, Pour pallier à la pénurie de main- d’œuvre civile allemande, on y avait envoyé des détenus de Buchenwald, et en particulier des déportés français arrivés le 27 juin, et immatriculés dans la série des « 14000 ». Ils avaient été amenés au camp dit de Karlshagen le 11 juillet. Toute cette activité est brutalement interrompue dans la nuit du 17 au 18 août 1943 par un … suite

Gleiwitz , Kommando d’ Auschwitz

Entre 1942 et 1944, les responsables SS d’Auschwitz construisirent 39 camps secondaires Les prisonniers de ces kommandos étaient sélectionnés régulièrement. Si les SS les jugeaient trop malades ou trop faibles pour continuer à travailler, ils étaient transférés à Auschwitz-Birkenau et assasinés. Gleiwitz I Le camp est ouvert en mars 1944 Les commandants du camp sont les SS-Hauptscharführer Otto Moll, SS-Oberscharführer Friedrich Jansen, SS-Oberscharführer Richard Stolten Les prisonniers répare du matériel ferroviaire.  Lors de l’évacuation le camp comptait 1336 prisonniers , l’employeur était la RAW (Reichsbahnausbesserungswerk ) Le camp est évacué  le 18 janvier 1945 Gleiwitz II Le camp est ouvert en mai 1944 371 femmes détenues produisent du goudron de houille selon l’effectif  du 30 Décembre, 1944 A l’effectif du 17 janvier 1945 sont affecté réparation et l’entretien des machines, à l’expansion de l’usine de  la société Deutsche Gasrusswerke  740 prisonniers hommes Le kommando est évacué le 18 Janvier 1945. Gleiwitz III Le camp … suite

Günzerode

Les détenus qui travaillent  à Günzerode, à 8 km du camp de Dora, font partie de la SS Baubrigade 4, rattacée  à Ellrich-Théâtre. Ils doivent construire une voie ferrée  reliant Nordhausen à Kassel. Denis Guillon a décrit le camp de Günzerode   : «C’est une grande bergerie désaffectée est réquisitionné qui nous abrite. Nous sommes là à peu près un millier d’hommes, parqués comme des bêtes. Des  châlits à cinq niveaux emplissent entièrement le premier étage. En bas aussi, une grande partie de la place est transformée en dortoir à cinq étages. ..» «Nous sommes placés derrière les bâtiments importants d’une belle ferme. On entoure ce petit compte de photos et de barbelés, un mirador à chaque coin, de grosses lampes au sommet de chaque poteau. Un poste de garde à l’entrée. Une maison située hors des barbelés permet le logement des sentinelles. Des familles entières défilent devant les barbelés et nos … suite

Artern

Camp extérieur dans l’entreprise Gollnow u. Sohn nom de camouflage : Firma Geyer u. Sohn  nom de camouflage SS : Adorf, Rebstock neu Créé le 20 novembre 1944,   Ce Kommando, situé près de Sangerhausen, est installé  pour recevoir le Kommando de Dernau qui vient d’être évacué . Il reprend la production de matériels électriques destinés aux V1.   Les détenus font tout d’abord  des travaux de construction et de transport et aménagent les lieux de production, puis fabriquent des d’équipements électrique pour des pièces au sol des V2. Le camp extérieur Artern, faisant tout d’abord partie du camp de concentration de Buchenwald. Il fut placé fin décembre 1944 avec 254 prisonniers sous les ordres du camp de concentration du complexe concentrationnaire de la Mittelbau.  

Blankenburg

Emplacement : Blankenburg, quartier d’Oesig Désignation du camp par la SS : Klosterwerke Création : le 24 août 1944 Affectation des prisonniers : usines du cloître (Harzer Werke – usines du Harz), organisation Todt Genre des travaux forcés : entre autres, construction de galeries dans la mine Braunesumpf (projet de construction « Porphyr ») Victimes : le nombre des décès n’est pas connu    Blankenburg est une petite ville située dans la partie nord-est du Harz, sur le versant opposé à   Nordhausen.      Comme un peu partout dans le Harz, il existe dans le voisinage des mines et des carrières, abandonnées ou non.  L’Organisation Todt décide, au milieu de 1944, d’ouvrir là un chantier  Le camp s’appelle Klosterwerke et il est situé à Oesig, une localité à l’ouest de Blankenburg Il est ouvert le 23 août  1944 par un groupe de 500 détenus arrivés par train directement de … suite

Kleinbodungen

Dénomination du camp par la SS : Emmi   Creé le 3 octobre 1944. Les  détenus sont  enfermés dans deux anciens entrepôts, chacun avec trois niveaux, d’une usine de potasse désaffectée. Les prisonniers principalement polonais, soviétiques, allemands et français sont  contraints de travailler pour le stockage et la réparation des fusées A4 – V2 défectueuses Le 31 décembre 1944 ont dénombre 621 prisonniers. un raid aérien en janvier 1945 cause quelques dommages, mais n’affecte pas l’atelier. L’ Hauptscharführer Franz Stofel, son adjoint Oberscharführer Wilhelm Doerr dirige le camp. L’ Hauptscharführer Franz Stofel de mars 1939 à Janvier 1944 dirige un kommando de  travail à Dachau.   Le 4 avril, l’ Hauptscharführer Franz Stofel  décide que l’évacuation du kommando s’effectuera à pied. Les détenus effectueront entre 25 et 30km par jour. Les traînards sont abattus le long de la route. partis le 4 avrils les prisonniers arriveront à Bergen Belsen le 11. L’ Hauptscharführer Franz Stofel a été … suite