Compiègne

« A COMPIEGNE  » de Jean Maupoint , chansonnier déporté à Dora chanté par margot.     La caserne de Royallieu de Compiègne a été construite en 1913 et regroupait 25 bâtiments sur une surface de 16 hectares. De 1941 à 1944, la caserne de Compiègne Royallieu fut utilisée par l’armée allemande. Le camp de Royallieu a joué un rôle central dans la politique allemande d’occupation. Si les internés sont majoritairement des politiques et des résistants, pour beaucoup communistes, qui sont tous en transit, en provenance de l’ensemble des prisons de France et à destination des camps nazis, il y a également des internés civils (Russes, Américains, entre autres) et des juifs. Camps de transit en France, près de 50 000 personnes y ont été acheminées.   La plupart sont déportés, soumis au travail forcé et aux mauvais traitements, près de la moitié décède pendant le transport ou dans les camps dont ceux de Dora et d’Ellrich. Deux tunnels … suite

La coupole St Omer

Située sur le territoire de la commune d’Helfaut, à 5 km de la ville de Saint-Omer (Pas-de-Calais, France), La Coupole est un  vestiges de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un édifice  spéciales construit   en 1943-1944, pour permettre l’envoi  des bombes volantes V1  et des fusées A4/V2, destinés à frapper l’Angleterre. Sa construction a duré 10 mois et a mobilisé d’importants moyens techniques et humains supervisé par l’Organisation Todt. La coupole de béton, installée au sommet d’un plateau et destinée à protéger le chantier souterrain puis la salle de préparation au tir des fusées  fut achevée en janvier 1944. Des bombardements massifs  frappèrent le site, de janvier à juillet 1944. Ils bouleversèrent fréquemment les accès au chantier, retardant ainsi considérablement les travaux.En revanche, la coupole proprement dite, forte de ses 5,5 mètres d’épaisseur de béton armé, ne fut pas ébranlée. Ce fut la percée des troupes anglo-américaines en Normandie, à la fin … suite