Abada roger  Né le   :
   22/12/1920 à  Nice (06

Pseudonyme :  

Profession : électricien

 Situation familiale : Marié   – 1 enfant

Domicile : 8,rue des Couteliers Moulins-sur-Allier ( 03)

Réseau maquis :  En juin 1936, Roger Abada adhère au Parti communiste puis il entre au Comité fédéral des Jeunesses communistes de  l’Allier

  Arrêté le : 4 juillet 1941, à son domicile

 Prisons: Moulins, la “Malcoiffée”, il est transféré au  camp de Royallieu à Compiègne, le 23 juillet 1941  sous le matricule 1374.

Il est dans le convoi parti de Compiègne le    6 juillet 1942  pour Auschwitz le 8 juillet 1942 où il a le matricule 45157.

son parcours

Il est transféré à Gross Rosen en février 1945  puis évacué devant l’avance des armée alliées à Dora et enfin  à Nordhausen où il subit le bombardement allié des 3 et 4 avril 1945.

 Profitant de ces bombardements Roger Abade s’ évade, le 5 avril et se réfugie dans un cave à Nordhausen avec d’ autres réfugiés. Les américains arrivent  le     11 avril 1945   .

 Le 24 avril, Roger Abada est rapatrié en France par avion. Il commence sa convalescence au camp de Mourmelon, puis regagne Paris le 11 mai 1945. 

Il rédige rapidement un récit sur l’activité des “45000” au sein du Comité International de Résistance (Kampfkruppe) pour l’ouvrage collectif Témoignage sur Auschwitz, édité fin 1946 par l’Amicale des Déportés d’Auschwitz sous l’égide de la FNDIRP.

 Il retourne à Auschwitz pour le tournage d’un reportage diffusé dans l’émission télévisée Cinq colonnes à la une le 5 mai 1967 et intitulé Retour à Auschwitz

Roger Abada décède le  4 septembre 1987.

Témoignage

retour à Auschwitz

 

honneurs

 

Sources

 

Journal Officiel