Nous ne possédons pas de  portrait pour Ostier Antonin.
aucun portrait pour ce détenu. Nous contacter

Biographie d’Ostier Antonin

Né le  08.06.1920  à   Lyon (69)

Profession : gardien de la paix à Lyon

Situation familiale : 

Domicile :

Organisation, réseau, maquis : 

Arrêté le : 14 avril 1944  à 

Prisons et camps d’internement: St Paul

 

Ostier Antonin est dans le convoi parti de Lyon le 29 juin 1944 et arrivé au KL Dachau le 2 juillet 1944  où il a le matricule 76030 .

 

son parcours Le 24 novembre 1944, 1014 déportés du camp de Dachau sont sélectionnés pour le camp  d’Auschwitz. Parmi eux, 863 Français dont Antonin Ostier. Ce convoi est  connu sous le nom de “Convoi des Vosgiens”.

En effet 419 déportés de ce convoi sont originaires des Vosges ou y ont été arrêtés. Environ 24%  déportés de ce convoi reviendra en France. Témoignage de Henry Clogenson ” Nous embarquons à bord de wagons de marchandises , entassés à droite et à gauche des portes, les posten se réservant le milieu du wagon au droit des ouvertures. Nous parvenons à voir l’itinéraire : Nuremberg, Chemnitz (avec arrêt), puis Dresde, Breslau et Auschwitz au camp II soit Birkenau … Nous débarquons sur le quai,…Nous pénétrons dans le camp par la porte principale et gagnons un bâtiment, ….c’est le traditionnel déshabillage et, en file indienne, nous devons nous présenter en  tenue d’Adam devant un SS….Il nous dévisage des pieds à la tête, tandis que nous devons faire fonctionner nos mains. D’un geste du pouce droit ou gauche renvoyé à l’arrière de son épaule il indique à chacun par quelle porte il faut passer… un détenu me donne un petit bout de papier sur lequel est inscrit un numéro….Je me mets à la queue derrière ceux qui me précèdent. Lorsque mon tour arrive un autre détenu me saisit le bras gauche et tatoue, sur présentation de mon papier mon numéro à l’intérieur de l’avant bras.”  

Après quelques jours passé en quarantaine, Antonin Ostier est envoyé  à Gleiwitz,  un kommando d’ Auschwitz. Les archives sont lacunaires et nous ignorons dans quel kommando de Gleiwitz il est affecté. En effet Il existe quatre camps à Gleiwitz .

Le 18 janvier 1945 les kommandos de Gleiwitz, devant l’avance des armées soviétique sont évacués Ostier Antonin  arrive à Dora  surement en passant par le camp de Gross Rosen

Il sera libéré à Dora par l’armée américaine le 11 avril 1945 mais décède le 15 avril 1945 avant son rapatriement.

 

Cette  biographie est un document provisoire.  Nous vous convions  à corriger les erreurs éventuelles et/ou  la compléter avec les informations, photographies dont vous disposez en indiquant vos sources. La commission Dora Ellrich de la Fondation pour la mémoire de la Déportation

Média

Cette  biographie est un document provisoire.  Nous vous convions  à corriger les erreurs éventuelles et/ou  la compléter avec les informations, photographies dont vous disposez en indiquant vos sources. La commission Dora Ellrich de la Fondation pour la mémoire de la Déportation

 

 

Source

♦ Base de données multimédia de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

♦ Histoire du camp de Dora André Sellier

♦ Mémorial des Français non-Juifs déportés à Auschwitz, Birkenau et Monowitz. Ces 4 500 tatoués oubliés de l’Histoire.  auteurs:  Henry Clogenson pour le « Convoi des Vosgien » et Paul Le Goupil pour le « Convoi des Tatoués. »

 

Journal Officiel

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

6 septembre 1995

Arrêté du 6 juillet 1995 portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes de décès

NOR : ACVM9540013A

Par arrêté du ministre des anciens combattants et victimes de guerre en date du 6 juillet 1995, il est décidé d’apposer la mention « Mort en déportation » sur les actes de décès de :

Ostier (Antonin, Laurent, François), né le 8 juin 1920 à Lyon (1er) (Rhône), décédé le 15 avril 1945 à Nordhausen (Allemagne).